31 RUE SAINT JACQUES leschtiscollecteurs@outlook.fr 0670835240

Loic Vergnaud, Triple médaillé Paralympiques de HandBike soutient #MettonsLeCancerHorsJeu – ITW

Dans un article précédent, je vous disais qu’un triple médaillé paralympique à Tokyo avait accepté de soutenir #MettonsLeCancerHorsJeu…

Et bien, ça y est ! Je viens de recevoir son colis avec un très beau maillot de Champion de France porté en 2018 et contenant une très belle dédicace.

L’occasion pour de lui poser quelques questions…

Maillot de Champion de France 2018 – HandBike

Bonjour Loic, d’abord, merci d’avoir accepté notre demande de soutien. Je commencerai par te poser la question qu’on oublie souvent, Comment vas-tu en cette période post-COVID et surtout post-Tokyo ?
LV : Je récupère doucement de cette aventure (Tokyo Paralympiques) et je reprends l’entraînement pour mes dernières échéance de l’année telle que le championnat de France.

Très bien, Est-ce que tu peux nous parler de toi, de ton parcours ?
LV : Je suis marié et j’ai deux enfants.
J’ai eu un accident en 2004 puis en 2010 j’ai commencé le handbike.
J’ai progressé chaque année jusqu’à cette année où je devient deux fois vice champion du monde et triple medaillé d’argent aux Jeux Paralympiques de Tokyo.

Bravo pour ton parcours. Sinon, est-ce que tu es d’accord avec la différence qui est faite entre les Jeux Olympiques (pour les « valides ») et les Jeux Paralympiques (pour les athlètes handisport) ?
Ne penses-tu pas que tes collègues et toi qui avez participés JO Paralympiques êteks, AVANT TOUT, comme ceux des Jeux Olympiques, des athlètes de (très) haut-niveau ?
LV : Il n’y a pas de différence pour nous athlètes,
Ce sont en effet deux compétitions distinctes mais disputées par des athlètes de très haut niveau.

A Tokyo, tu as manqué la médaille d’or d’un rien ?
Tu peux nous dire le sentiment que tu as ressenti quand
Dégouté ou plutôt « c’est quand même une 2ème médaille d’argent »

LV : J’étais plutot dégoûté car je n’ai pas pu disputer mes chances à armes égales avec mes adversaires.

Enfin, une denière question !
Si tu avais un message pour les athlètes qui hesitent encore à nous aider ?

LV : Je dirais simplement que le cancer peut toucher tout le monde alors si on peut aider IL FAUT LE FAIRE !!!

Je tenais à remercier Loic pour sa disponibilité et son soutien.